Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Message Divins

Message Divins

Quand les enseignements des êtres de lumière deviennent thérapeutiques

Comment déposer son fardeau de chagrin de la perte d'un enfant...?

 

Comment déposer son fardeau de chagrin de la perte d'un enfant...?

C'est la question qui a été posée récemment à la suite de la publication du texte :  Dépose tes fardeaux

et cette question, j'ai voulu qu'elle ne reste pas sans réponse.

Alors voici la réponse de mon guide à cette question que je lui ai posée hier et à la fin du message, j'ai compris qu'il n'était pas seul...


 ...pour vous qui avez un enfant qui s'en est allé...

 

 

 

 

"Lorsque l'enfant aimé s'en va, il y a un temps d'épreuve douloureuse d'acceptation de cette séparation.

 

Il est difficile, au combien difficile et personnel de gérer cette profonde douleur. Elle est unique et souvent vécue comme une injustice.

 

Dieu n'est responsable de rien, sachez-le.

 

Il y a tellement de douleur qu'il n'est pas possible de faire comme avant. Toute chose prend un autre sens, un sens d'absence, et de manque de ce qui est vécu seul, pensez-vous, sans être maintenant partagé par votre enfant.

 

Mais lorsque vous commencez à considérer qu'il serait peut-être possible que son départ n'est pas une véritable absence, cela vous place dans une nouvelle possibilité de vivre cette absence.

 

Il y a, présent quelque part, autour de vous, votre enfant.

 

Il est là, et de sa bienveillance et toute son affection, il vous soutient et vous couve.

 

Il est là, présent, près de vous lorsque vous pensez à lui.

 

Il est là, présent, lorsque vous parlez de lui.

 

Il est là, présent, lorsque vous lui parlez peut-être comme cela : "tu te souviens ? lorsque tu étais à cet âge, tu as fait cela ?"

 

Il y a une authentique présence qu'il est nécessaire d'accepter et cette acceptation permets de mettre du baume au coeur... non pas de réparer, ni remplacer ce qui est arrivé, mais de remettre les situations dans un contexte, une possible différence pour voir la continuité de la prolongation de votre enfant, non plus à travers vous, vos souvenirs, votre famille, mais près de vous... plus près de vous que vous ne le pensez...

 

Sachez accepter que le départ d'un enfant est toujours suivi de son retour sur un autre plan auprès de vous et vous accompagne et vous donne l'élan de traverser l'épreuve de son départ.

 

Soyez convaincus,

mamans et papas,

que vos enfants sont près de vous et savent comment vous avancez maintenant dans la vie, sans que vous leur teniez la main physiquement...

 

Alors pourquoi ne pas leur adresser un "je t'aime, mon enfant" avant de vous endormir le soir ?

 

Ouvrez la porte,

soyez en paix dans votre coeur,

nous vous soutenons de tout notre amour,

 

                                     enfants du monde de l'au-delà.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie-Lore 01/02/2012 10:56


On se parle vite? ;o)


:0049:

Françoise 01/02/2012 12:59



oui,  Marie-Lore, avec plaisir,


je t'ai adressé un mail via ton adresse sur ton blog hier soir...tu as mes coordonnées


et à l'occasion (j'avoue mon ignorance..)  tu m'expliqueras le ":0049: ...  


à plus tard,


Françoise


 


 


le ":0049: ...