Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Message Divins

Message Divins

Quand les enseignements des êtres de lumière deviennent thérapeutiques

Sous le vernis...

 

 

 

 

 

 

ange pt-84

 

Aujourd'hui, il m'a dit

 

 

 

 

 

 

 

 

J'aime profondément l'esprit humain,


 

parce que sous le vernis

 

 

il y a l'étincelle d'amour et de bienveillance,


 

souvent pour un autre que soi,

 

 


 

... et parce qu'il regarde ailleurs qu'en lui-même,

 

 

l'être humain ne progresse pas aussi vite qu'il le pourrait.

 


 

Comprends-le...

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Erin (Carmen) 30/08/2013 01:41


Bonsoir Françoise,


Encore une fois, ce message vient dissiper un doute.


Je me disais qu'en matière d'écriture tous mes poèmes sont qu' introspection qui permet de voir une situation différemment et de me découvrir un peu plus à chaque fois. Est-ce que je ne me
répète pas ? Est-ce que ce n'est pas du nombrilisme ? Est-ce que le lecteur peut s'y retrouver aussi ? Si je me comprends mieux, est-ce que cela peut ouvrir des portes chez celui qui me
lit aussi ? me demandais-je.


Merci pour tes messages et j'espère que le mois d'août t'aura été agréable.


Carmen

Françoise 01/10/2013 21:57



Bonsoir Carmen,


un peu en retard...mais j'ai envie d'y répondre à ma façon :


 


Encore une fois, ce message vient dissiper un doute.


Je me disais qu'en matière d'écriture tous mes poèmes sont qu' introspection qui permet de voir une situation différemment et de me découvrir un peu plus à chaque fois.


-ce que l'on fait on le fait d'abord pour soi-même, le plaisir et son propre bien fait, et parce qu'on l'a fait pour soi et avec passion, les autres en sont
a leur tour, touchés-


 


Est-ce que je ne me répète pas ?


- et pourquoi pas ? si tu te répètes, c'est une répétion nécessaire pour toi d'aller dans la profondeur du sujet, l'exploration jusqu'à ce que tu t'en
détaches, et là, alors, la répétition n'est plus nécessaire, puisque abordée de plusieurs facettes, elle est finalement libérée-





Est-ce que ce n'est pas du nombrilisme ?


- si tu choisis de le penser... mais est-ce vrai ? et est-il nécessaire de le savoir..ou de le juger ainsi...?


 


Est-ce que le lecteur peut s'y retrouver aussi ?


- j'en suis sûre ...puisque nous sommes tous interconnectés, quelque chose dans ton histoire posée sur le papier, le retiendra et saura lui
parler-


 


Si je me comprends mieux, est-ce que cela peut ouvrir des portes chez celui qui me lit aussi ?


me demandais-je. 


- je le pense aussi, et c'est bien agréable de le penser... alors lance s'en l'intention...rien n'est perdu dans l'univers...


Bonsoir, Carmen